Accès direct au contenu

UPEC

IPAG

logo_pdf

IPAG > Présentation > Actualités


Les écoles du service public et la diversité : le rôle des IPAG

  • Version pdf
  • Imprimer la page
  • Envoyer à un ami
  • Partager

Le 16 février 2017

Rapport au Premier ministre d'Olivier Rouselle, remis le 16 février 2017

Remise rapport Rouselle

La mission confiée par le Premier ministre à Olivier Rousselle, conseiller d’Etat, visait à accompagner les 75 écoles de service public (ESP), qui recrutent et forment des fonctionnaires, dans une démarche d’état des lieux et d’élaboration de programmes d’action en vue de favoriser la diversité en leur sein.
La diversité dans la fonction publique est une exigence et une nécessité pour les ESP, et plus généralement pour la fonction publique. Conduire une politique en vue de favoriser la diversité constitue dès lors tant une exigence sociale, justifiée par la demande toujours plus forte d’exemplarité des acteurs publics, qu’un besoin interne à l’administration, qui a besoin de points de vue diversifiés pour accroître sa légitimité et trouver les meilleures solutions pour relever les défis qui lui sont posés. 

Le rôle des IPAG et des classes préparatoires intégrées (rapport pp. 18/19) :  

"Cet enjeu de l’extension des viviers comporte également une dimension géographique : comment couvrir l’ensemble du territoire français ? En effet, si ces classes ont vocation à fournir un accompagnement particulièrement dense et approfondi, elles ne peuvent et ne doivent se substituer aux cycles préparatoires existants, notamment aux instituts de préparation à l’administration générale (IPAG), implantés dans les universités.
En outre, et compte tenu des moyens par définition limités des candidats aux CPI, leur impact géographique est restreint : ainsi l’IRA de Nantes a-t-il identifié que les élèves de la classe préparatoire étaient majoritairement issus du département de Loire-Atlantique ou des départements limitrophes… Afin de favoriser l’égal accès aux CPI sur l’ensemble du territoire, certaines écoles ont ainsi fait le choix d’instaurer des partenariats avec un ou plusieurs IPAG, afin d’héberger des places de leur CPI dans cet institut. Tel est le cas, par exemple, de l’IRA de Nantes, qui a ouvert en 2016 deux antennes délocalisées de sa CPI au sein des IPAG de Brest et de Limoges, ou de l’IRA de Lille, qui a créé une implantation au sein de l’IPAG d’Amiens. Une difficulté particulière se présente cependant s’agissant des territoires ultramarins : une tentative de mettre en place une classe préparatoire délocalisée de l’IRA de Bastia en Martinique n’a pas abouti, en dépit de l’absence de dispositifs locaux de préparation aux concours administratifs accessibles à ces candidats ; si vingt-quatre élèves ultramarins ont pu intégrer la CPI de l’IRA de Metz, ce dispositif demeure, pour sa part, à la recherche d’un financement pérenne. Cet aspect doit donc rester un point de vigilance.  

L’enjeu est donc que les écoles puissent, via les classes préparatoires intégrées, contribuer à une structuration des filières en amont. Dans cette logique, le CNFPT s’est engagé à mettre en place, à partir de 2017, un dispositif de préparation sur deux ans aux concours externes de catégorie A (attaché en 2018, puis ingénieur en 2019). Ce parcours pourrait consister essentiellement en un parcours en ligne, avec des moments de regroupement en présentiel, le tout adossé en alternance. Dans une optique similaire, l’EHESP a instauré, avec l’université Paris XIII, une classe préparatoire commune qui s’inscrit, à compter de 2015-2016, dans la continuité des masters « Management des organisations sanitaires et sociales » (MOSS), et proposerait donc en 2017-2018, à l’issue des deux années de master, une troisième année ciblée sur la préparation aux concours. Si la mise en œuvre de ce projet est conditionnée à l’obtention de financement, cette approche peut être une inspiration plus généralement pour d’autres écoles ou administrations, afin de favoriser les approches par lesquelles les écoles s’insèrent, notamment avec les IPAG-CPAG, dans la continuité de cursus antérieurs".  

mise à jour le 6 mars 2017

Université Paris-Est Créteil Val de Marne (UPEC) Université Paris-Est

Université Paris-Est Créteil Val de Marne

Institut de préparation à l'administration générale
Bâtiment T - niveau dalle
Centre multidisciplinaire de Créteil
61, Avenue du Général de Gaulle
94010 Créteil

logo ipag